SPF and Sun Exposure

Qu’est-ce que l’indice SPF ?

 

La définition officielle du SPF est le rapport entre la durée d’exposition aux rayons UV nécessaire pour provoquer un léger érythème de la peau protégée par un écran solaire, et la durée d’exposition nécessaire pour provoquer l’érythème de la peau non protégée. L’indice de protection SPF donne donc une idée de la durée pendant laquelle on peut s’exposer au soleil sans brûler. Par exemple, si vous brûlez habituellement en 10 minutes lorsque vous ne mettez pas de protection solaire et que vous mettez un écran solaire SPF15, vous devriez être protégé d’un coup de soleil pendant 150 minutes. Mais vous n’êtes pas pour autant protégé des autres radiations. Pour être protégé également contre les UVA, il vous faut une protection solaire à large spectre. L’indice SPF ne mesure pas la protection contre les UVA.

 

 

Tous les produits avec protection solaire de jane iredale sont-ils résistants à l'eau?


Oui, tous les produits avec protection solaire de jane iredale sont résistants à l'eau durant 40 minutes. La nouvelle règle finale de la FDA sur l'étiquetage et l'essai des produits de protection solaire, ne permet pas l'étiquetage de crème solaire comme "waterproof" ou "résistant à la sueur," et permettent seulement la formule «Résistant à l'eau" si les écrans solaires restent efficaces durant 40 ou 80 minutes tout en nageant ou en transpirant. Les nouvelles techniques d'essais ont démontré une résistance de 40 minutes pour tous nos produits munis de protection solaire.

 

A beach bag sits on a sandy beach

Quelle est la différence entre écran solaire et écran total ?

 

Le terme « écran total » n’est plus admis dans les normes de la FDA. La FDA essaie en effet d’éviter que le grand public éprouve un faux sentiment de sécurité. Cependant, le dioxyde de titane et l’oxyde de zinc de nos bases agissent bien comme un écran total en se comportant comme de minuscules miroirs qui réfléchissent et absorbent les rayons. La plupart des filtres solaires chimiques absorbent efficacement les UVB, partiellement les UVA et, dans certains cas, les rayons infrarouges. Dès que les filtres chimiques sont saturés, ils cessent d’être efficaces.

N.B. : l’absorption est le processus suivant lequel la lumière « se perd » lorsqu’elle pénètre dans de la matière. En fait, elle n’est pas perdue mais convertie en une autre énergie, par exemple la chaleur.

 

Les docteurs Nicholas J. Lowe et Josia Friedlander, de la Fondation « Skin Research », en Californie, ont écrit dans leur récent ouvrage : Sunscreens – Development, Evaluation and Regulatory Aspects : Un certain nombre de fabricants ont récemment mis sur le marché une nouvelle sorte d’écrans totaux physiques, des poudres microscopiques réfléchissantes. Contrairement aux écrans totaux traditionnels, ces poudres microscopiques réfléchissantes sont peu visibles, tout en procurant une protection à large spectre contre les rayons ultraviolets. Elles seront très utiles aux personnes sensibles aux ultraviolets mais qui n’emploient pas les écrans totaux traditionnels pour des raisons d’esthétique. Elles ont aussi l’avantage de ne pas rendre la peau photosensible. Toutes les poudres minérales n’ont pas un indice SPF. Si ce n’est pas mentionné sur l‘étiquette, vous devez supposer qu’il n’y a pas de protection solaire.

 

Combien de crème solaire doit être appliquée pour obtenir une protection efficace ?

Beaucoup plus que vous pensez! Lors d'une conférence récente de dermatologues, nous avons appris que si vous imaginez votre main remplie d’un monticule de crème à raser, c’est la quantité que vous devez appliquer pour atteindre l’indice SPF indiqué sur le produit. La FDA suggère: pour obtenir la protection maximale de votre écran solaire, appliquez au moins une grosse poignée environ 30 minutes avant de sortir dehors, et réappliquer après la baignade, ou après avoir participé à toute activité vigoureuse qui provoque une transpiration abondante.

Quels sont les rayons les plus nocifs ?

 

On pensait autrefois que les UVB étaient les plus nocifs parce qu’ils pénètrent dans l’épiderme ; mais on sait aujourd’hui que les UVA, qui pénètrent dans le derme, sont tout aussi nocifs, sinon plus. D’après le docteur Madhu A. Pathak, de la Harvard Medical School : un grand nombre d’éléments de preuves indiquent que l’effet principal du rayonnement UVA est d’endommager l’ADN. Le rayonnement UVB du soleil varie suivant les saisons ; en revanche, le rayonnement UVA ne varie pas beaucoup au cours de l’année. La quantité d’UVA solaires qui atteignent la terre est bien plus grande que la quantité d’UVB. Les UVA passent au travers des vitres et de certaines matières plastiques que les UVB ne pénètrent pas. Vérifiez toujours que votre écran solaire vous protège des UVA et des UVB et gardez à l’esprit que, quoi que dise la publicité, aucun filtre ne vous protège contre tous les rayons ultraviolets.

Le bronzage en sécurité existe-t-il ?

 

Non ! Le bronzage est l’indice d’un traumatisme. Il indique que le corps essaie de se protéger du soleil après que la peau ait été endommagée de manière permanente par une surdose de rayonnement ultraviolet ! 80% des signes de vieillissement visibles sont dûs à l’exposition au soleil. On entend par là la totalité de l’exposition au soleil, car il s’agit d’un processus cumulatif. Tout ce que nous faisons entre en compte : aller jusqu’à la boîte aux lettres, monter en voiture, ou s’asseoir à la fenêtre ! S’exposer au soleil sans protection équivaut à s’installer dans une machine à explorer le temps, à grande vitesse.

 

a beach bag on the beach

Les écrans solaires ne sont pas efficaces contre le mélanome?

Non, le Dr Marianne Berwick a dit qu’il n’est pas sécurisant de comptez sur les écrans solaires afin de prévenir le mélanome. Cela ne signifie pas qu’il faut cesser de les porter. Le mélanome est maintenant le 10ème  type de cancer le plus commun aux États-Unis. Le nombre de cas a considérablement augmenté, passant à 42 000 cette année. La plupart des dermatologues estiment qu'il faut environ 20 ans pour que le mélanome se développe. Ceux qui ont ce cancer avait aujourd'hui ont été exposés aux dommages du soleil il y a deux décennies avant que les écrans solaires efficaces aient été développés. Dr. Roger Ceilley, président de l'American Academy of Dermatology states, "La protection la plus efficace contre le soleil devrait débuter dès l'enfance et continuer tout au long la vie. Des preuves accablantes soutiennent l'effet bénéfique de l'utilisation de crème solaire, non seulement dans la prévention des coups de soleil douloureux, mais aussi dans la prévention du photo vieillissement et le cancer de la peau, le mélanome, y compris. Nous pensons qu'il serait irresponsable de recommander l’abandon de l'utilisation régulière de crème solaire».

 

Les dégâts du soleil sont-ils réversibles ?

 

On nous dit que certains dégâts sont réparables si, et seulement si, la peau est toujours protégée du soleil. Les excellents produits de soin de la peau qui sont aujourd’hui sur le marché peuvent réparer les dégâts dus au soleil. Mais ils ne servent à rien s’ils ne sont pas associés à la protection solaire. Des mois de soins peuvent être anéantis en une matinée de jardinage sans protection solaire ni chapeau.

 

Quels sont les principaux effets de l’exposition au soleil ?

 

Plis, rides et affaissement de la peau sont le résultat direct des dommages que le soleil cause aux fibres de collagène et d’élastine de la peau. L’hyperpigmentation peut être provoquée ou exacerbée par l’irritation (due au soleil) des mélanocytes, qui résulte à son tour dans la surproduction de mélanine, cette dernière étant en fait un mécanisme de protection de l’organisme. Ajoutez à cela des taches sous pigmentées, des kératoses actiniques précancéreuses rugueuses, et vous conviendrez que les conséquences du bronzage ne sont pas très jolies.

 

THE SKIN CARE MAKEUP™ HYPOALLERGENIC & DERMATOLOGIST TESTED.